Les LEGO ne sont-ils que marketing et nostalgie?

Mis à jour : 10 oct. 2020

Spoiler alert : bien-sûr que non :)


Dans l'industrie du jouet, il y a beaucoup de modes, mais il y a aussi des jouets qu'on retrouve d'une génération à l'autre, comme les poupées, billes, voitures et ceux qui nous intéressent ici : les LEGO. Mais les enfants de la génération actuelle qui jouent aux LEGO sont-ils victimes du marketing génial du géant danois? Sont-ils influencés par la nostalgie enthousiaste de leurs parents? Ou les fameuses briquettes colorées ont-elles assez d'intérêt pour que l'on continue d'y jouer encore et encore (et encore)?



MARKETING EFFICACE

Il faut l'avouer, d'emblée, si les LEGO sont toujours aussi populaires, c'est en partie qu'ils réussissent à s'adapter à leur époque à grand coup de franchises : Harry Potter par ici, Star Wars par là... LEGO renouvellerait environ deux tiers de ses collections chaque année ! Sans oublier les innovations digitales, incontournables ces temps-ci, avec le codage de la gamme LEGO Boost ou la réalité augmentée de "Hidden side". De quoi garder notre attention (et celle des enfants).


CONSTRUCTION... DE SOI !

Jouer aux LEGO est à la portée de tous, notamment des plus petits : que ce soit avec des gros DUPLO ou des LEGO, empiler des tours ou des murs est une activité simple et amusante. Les enfants travaillent leur motricité fine, leur rapport à l'espace, et instinctivement donnent un sens à ce qu'ils créent. Une brique verte devient un buisson, une brique jaune un trésor ! Ils imitent le monde qui les entoure, inventent, créent. Les psychanalystes voient même dans ce type de jeu un langage à travers lequel l'enfant exprime ses expériences et ses désirs sous forme symbolique (si si !). Mélanie Klein (1882-1960) n'a bien-sûr pas pu étudier d'enfants jouant aux LEGO à son époque, mais ses travaux ont notamment mis en lumière comment des activités créatrices et symboliques permettent d'évacuer les angoisses de l'enfance, et les transforment en plaisir.


SATISFACTION DE CREER... OU DE SUIVRE DES CONSIGNES

J'entends parfois des parents me dire "mon enfant n'est pas créatif, il n'est pas très branché LEGO". Et pourtant, les différents profils d'enfants apprécient de jouer aux LEGO à leur manière, pourvu qu'on leur montre les différentes possibilités :

- Certains aiment raconter des histoires et jouent aux LEGO presque comme à la poupée. Ils ne vont pas forcément beaucoup construire, mais maîtrisent la symbolique et se laissent emportent dans leurs histoires et leurs jeux.

- Beaucoup aiment la construction libre : créer à chaque fois quelque chose de nouveau ou de simplement différent. Ils ont parfois besoin qu'on leur souffle l'inspiration et qu'on les conseille, mais l'important est l'unicité de leur œuvre !

- D'autres s'en tiennent aux consignes et aux notices : comme pour un puzzle, le plaisir est dans la complétion du projet ! Attention à la frustration au moment de tout détruire/ranger...

Cette dichotomie entre construction libre et suiveurs de notices est d'ailleurs le thème du film The LEGO Movie. Chacun trouve son compte avec les LEGO, qu'on soit très créatif ou pas !


C'est là la force des LEGO : ils plaisent aux enfants... mais aussi aux parents qui les classent dans la catégorie "jouets utiles". Tout le monde est content. Everything is awesome.




*LEGO® est une marque de The LEGO Group, qui n'est pas lié commercialement aux Défis Futés