top of page

Les apprentis-chapardeurs de LEGO

Attention, vos enfants sont peut-être des chapardeurs des LEGO !… mais pas de panique, on est tous passés par la tentation de ce genre de petits méfaits dans notre enfance.

 

Depuis maintenant 5 ans que je propose mes ateliers, j’ai vu beaucoup de LEGO disparaître. Pour être précis, je ne les ai pas vu disparaître, mais j’observe le contenu de mes boîtes diminuer avec le temps. Certes, j’en perds beaucoup, oubliés dans les 4 coins de l’Île-de-France lors de mes déplacements, mais je sais aussi qu’il y a beaucoup (oui, beaucoup !) d’enfants qui cèdent à la tentation de garder plus ou moins discrètement un souvenir dans leurs poches.

 

FAUT-IL S'INQUIETER?

Dans la grande majorité des cas, non ! Certains enfants mettent plus de temps que d’autres à intérioriser ce genre d’interdits. Ils ont besoin d’explorer, tester et ne se rendent pas forcément compte de l’impact que peut avoir leur méfait sur la quantité de matériel utilisée en atelier.

Au tout début de mon activité, j’ai vu un jour revenir une maman avec son petit en pleurs (6-7 ans je pense à l’époque) pour lui faire me rendre une bonne poignée de pièces variées. Je ne m’en étais absolument pas rendu compte, et paradoxalement, je ne l’aurais jamais soupçonné : fan de LEGO, attentif, malin, doux et efficace au rangement, il n’avait pas le profil d’un fauteur de troubles. C’est devenu par la suite un de mes plus fidèles apprentis, et je pense qu’il n’a jamais recommencé, mais cela m’a aidé à comprendre rapidement qu’il n’y avait pas de profil-type du petit voleur.  Cela concerne tout le monde.

 

LA TENTATION DES MINI-FIGURINES

Clairement, les apprentis-voleurs se tournent le plus souvent vers les petits personnages. Les mini-figurines ont un côté unique, personnalisable, coloré et amusant qui les rend particulièrement attrayantes. Très souvent, les enfants me demandent un peu naïvement s’ils peuvent les garder (mais je reste inflexible) ! Face aux pertes, je suis obligé de renouveler mon stock régulièrement, et dès que j’en achète des originaux (cheveux colorés, accessoires rigolos), ils disparaissent rapidement.

 

LE VOL DE MATERIEL COUTEUX, PLUS RARE

J’ai de temps en temps des enfants qui volent du matériel technique (moteur, batterie, etc.), plus cher et plus problématique pour moi. Contrairement aux briquettes et aux personnages, je m’en rends compte généralement rapidement après l’atelier. Je signale bien-sûr le cas aux parents, et j’en parle dans mes différents groupes pour sensibiliser les participants (et essayer de retrouver la pièce perdue).

Ces cas sont plus compliqués à gérer pour moi, pour les parents et pour les enfants, car généralement le vol s’accompagne d’un petit mensonge aux parents pour expliquer l’apparition des nouvelles pièces dans leur matériel. Là encore, il n’y a pas de profil-type, et d’expérience il ne s’agit pas d’enfants qui souffriraient de ne pas pouvoir acheter ce qu’ils désirent. Cette pulsion de vol est peut-être un symptôme d’autre chose ?

Bien-sûr, vous pouvez bien-sûr laisser le bénéfice du doute à vos enfants : peut-être n’ont-ils pas compris le déroulement de l’atelier, peut-être qu’ils n’ont pas vraiment fait exprès… Parlons-en !

 

QUE FAIRE EN CAS DE FLAGRANT DELIT?

J’essaie toujours de ne pas créer un traumatisme, une humiliation ou même une simple rancœur pour l’enfant. Si vous vous rendez compte que votre enfant a subtilisé du matériel dans mon atelier, l’idéal serait qu’il le ramène et s’excuse (il sera bien-sûr pardonné !), si possible hors de vue des autres enfants. Si l’affaire est sensible, il peut simplement discrètement remettre le matériel dans les boîtes la fois suivante.

 

Ne remettez pas en cause l’éducation de vos enfants ou leur santé mentale pour quelques briques ! Le but pour moi d’écrire à ce sujet est de montrer l’universalité du phénomène, qu’il faut bien-sûr prévenir et surveiller, mais qui n’est pas dramatique :)

Comentarios


bottom of page